L’objectif de la marque employeur

Objectif marque employeur l'étincelle RH

L’objectif de la marque employeur

Dans le précédent article sur la marque employeur, nous posions une question simple: «avez-vous déjà demandé à vos collaborateurs comment ils parlent de leur boîte le samedi soir entre potes?»

Vous faites quoi dans la vie? Taxidermiste chez Google

Certains ont la tâche facile — des métiers qui parlent d’eux-mêmes: médecin, trompettiste, taxidermiste (il en faut) au sein de boîtes reconnues comme Google, LVMH ou Total.

Mais nous autres, simples mortels, portons des titres obscurs: chef de projet, chargé•e de mission ou consultant•e dans des entreprises loin du CAC40 (si si, ça existe). Commence alors le chemin de croix pour expliquer à son camarade de cocktail à quoi on occupe ses journées.

La marque employeur, au secours du discours

L’objectif de la marque employeur? Rendre lisibles et compréhensibles les métiers et valeurs de votre entreprise.

Chez l’Étincelle RH, la marque employeur, c’est avant tout:

  • du parler franc (Et non du franc parler);
  • des photos non-retouchées (Qui ressemble à Claudia Schiffer tous les jours? À part Claudia, s’entend);
  • des faits (la réalité, quoi).

Attention spoiler: candidat•e•s, collaborateurs et collaboratrices sont des êtres humains — faits de sang, de sueur et de larmes. Ils préfèrent une description honnête plutôt qu’une image idyllique.

Exprimer votre authenticité peut se faire sous différents formats — des plus singuliers aux plus conventionnels. Comme par exemple:

  • le témoignage;
  • les offres d’emploi.

Penchons-nous sur ces deux exemples. Ils sont… parlants.

Le témoignage collaborateur — pour de vrai

Par exemple, au lieu de mettre une fiche de poste ressemblant à une liste à la Prévert, demandons à la dernière recrue en date de décrire en 1min30 ses principales missions (au-delà, on perd tout le monde). Des voix s’élèvent déjà: «Pas le temps, pas les compétences.»

🤔

On arrête les fausses excuses. Il existe des logiciels qui montent pratiquement les films tout seul — on vous a même préparé un top 3:

Honnêtement? Vous avez l’embarras du choix. #PasDexcuse

Les offres d’emploi sont destinées à des êtres humains

Il y a deux parties prenantes dans une annonce, donc deux postures à adopter:

  • ce que vous cherchez — profil et compétences;
  • ce que vous offrez — eh oui, la rémunération n’est plus le seul levier de motivation et d’engagement.

Aussi, prenons le temps de revisiter une annonce. Au-delà du titre, des missions et du profil, n’hésitez plus à mettre plus d’informations et donnez de la vie à votre texte:

  • La tonalité et la sémantique sont importantes.
    Identifiez les mots, les arguments (on peut vous y aider) voire les blagues qui font mouche car l’annonce est, encore majoritairement, le 1er contact qu’un candidat potentiel aura avec votre entreprise.
  • Soyez en phase avec votre culture d’entreprise et votre communication interne.
    N’utilisez pas le tutoiement parce que ça fait cool. À l’inverse, ne vous acharnez pas à dire croquignolesque parce que c’est dans l’air du temps. Mais est-ce vraiment dans l’air du temps? 🤔

Des exemples? Aucun problème. C’est là le but de cet article — vous donner des billes.

Ci-dessous, deux en-têtes d’offres d’emploi publiées sur notre site:

Instinctivement vous viennent peut-être deux remarques:

  • «La référence, tout le monde s’en fiche.»
    Faux. Pas quand elles font sens, même discrètement. Notre secrète ambition: arracher un sourire, voire susciter l’intérêt. Avec ce détail. Quelle audace.
  • «Votre opinion, tout le monde s’en fiche.»
    Faux. C’est notre façon de montrer l’attention portée à notre travail — recruter. Ce n’est pas une énième annonce. C’est cette annonce. Et comme chaque annonce, nous y passons le temps nécessaire pour bien comprendre les velléités des employeurs et deviner les aspirations des candidat•e•s potentiel•le•s. Au croisement des deux, il y a une rencontre. La concrétiser, c’est notre métier.

Chez nous, nous appelons ça le souci du détail. C’est notre ligne de conduite quotidienne.

Soigner sa marque employeur, c’est se rendre lisible, se montrer tel qu’on est — humain.

Voir plus