Industrie / production

Automaticien(ne) – Technologies Maritimes

Julien-le-guennec-carre
L'avis de l'étincelle RH :

Le 1er reflexe est de « taper le nom » de notre client AIRSEAS dans la barre de recherche de son navigateur. La 1ère image apparait …ah oui quand même.

Julien Le guennec

Description de l'entreprise

Le 1er reflexe est de « taper le nom » de notre client AIRSEAS dans la barre de recherche de son navigateur. La 1ère image apparait, on découvre la photo d’un bateau type « paquebot » tirée par une voile genre « Kite-Surf ». Ok. Effet Waouh. Cela existe vraiment ?

Alors on lance des investigations. Et l’on peut s’appuyer sur quelques indices figurant sur la photo. AIRBUS. Oui ça parle. NERVURES…un spécialiste de la voile pour les sports aériens. OK.

Et puis au fur et à mesure on découvre AIRSEAS.

L’origine.

AIRSEAS est créé en 2016, fondé par d’anciens ingénieurs d’Airbus et notamment Vincent Bernatets le PDG actuel. Au sein d’AIRBUS, il est notamment impliqué sur la création d’activités nouvelles à partir des compétences clés et des technologies de l’acteur aéronautique :  la modélisation, le contrôle de vol et l’aérodynamique. Il est aussi passionné de voile. Ceci expliquant cela.

Très vite un projet émerge : développer la technologie de Kite (aile de cerf-volant telle qu’utilisée pour le kitesurf) adaptée au transport maritime. Adossé à cela, un système de pilotage automatique inspiré de l’aéronautique qui indique à quel moment utiliser la voile en fonction de la météo et sur quelle route. Cette solution tient son nom : Seawing

 Les enjeux.

Ils sont multiples.

A commencer par la réduction des GES issus du transit mondial de marchandises (par ailleurs en forte croissance). Plusieurs options. 1/ Diminution de l’allure des navires. Intéressant. 2/ Une solution de « motorisation » hybride associant propulsion et traction éolienne.

2eme enjeu. Réduire les coûts d’exploitation et notamment de fuel.

On y est.

 Les projets.

Ils sont nombreux.

Une installation sur le navire d’Airbus d’ici fin 2020 avec un système et une voile de 500 mètres carrés installés sur le navire “Ville de Bordeaux”, opéré par l’armateur Louis Dreyfus Armateurs pour du transport de pièces entre la France et les Etats-Unis.

AIRSEAS a également signé avec l’armateur japonais KLine qui possède l’une des plus grandes flottes mondiales. Est prévue une installation d’ici fin 2021 sur un de leur vraquier et cette fois-ci avec un système de 1000 mètres carrés qui sera produit en série. Si les retours sont positifs, KLine a une option d’achat pour 50 systèmes supplémentaires.

Pour pouvoir avoir cette possibilité de production en série, un déménagement en région nantaise (précisément au Bas Chantenay) est prévu à l’été 2021 avec un atelier et des bureaux plus grands. Cette relocalisation est également l’opportunité de faire partie d’un écosystème plus favorable au développement de technologies maritimes.

Enfin et vous l’aurez compris, les enjeux industriels d’AIRSEAS impliquent l’intégration de nouvelles compétences. Et c’est tout l’objet de ce recrutement !


Description du poste

Vous intégrez une organisation agile, de type SAFe, revendiquée et assumée par les équipes depuis la création de AIRSEAS.

Précisément vous vous positionnerez dans une matrice qui intègre des communautés, appelées « Tribu » chez AIRSEAS :

  • 3 tribus techniques (dans notre jargon : Flying, Deck et Bridge)
  • 2 communautés métier transversales : Systèmes et Mécanique
  • 1 tribu technique support : Proto-essais
  • 1 tribu administrative support : Biz (RH, achats, finances-compta, marketing-com, juridique...)

Autre aspect, le timing du projet AIRSEAS et les enjeux du poste à votre niveau.

Jusqu'à tout début 2020, AIRSEAS a travaillé avec des experts techniques externes pour valider des choix en matière d'architecture système et théorique de l'automatisme.

L'enjeu désormais est :

  • D'intégrer ces choix théoriques à une mise en œuvre technique et opérationnelle dans le prototype,
  • Et puis bien sûr ensuite de projeter ces choix techniques dans une logique industrielle de production en série.

 Aussi, vous serez amené.e à :

  • Dans un premier temps, faire une revue et donner votre avis sur les choix techniques en matière d'automates et d'y apporter votre expertise pour conforter le prototype,
  • Et à terme, en analysant chacun des projets et spécificités clients, de ré-interroger et si besoin de modifier des choix techniques.

Dans ce contexte (et dans le détail), voici les missions qui vous seront confiées.

Vous êtes le/la référent.e technique dans le domaine de l'automatisme industrielle vous travaillez avec les équipes  au regard de la conception, au suivi fournisseur, à l'installation, à la programmation, au réglage et au dépannage des équipements automatisés du prototype puis ensuite les systèmes livrés aux clients. Ainsi vous :

  • Réalisez la programmation robotique et les notices d'exploitation,
  • Installez, régler et améliorer les machines,
  • Concevez et réalisez les plans de tests de validation fonctionnelle et technique des automates,
  • Effectuez l'entretien et le contrôle de la machine : correctifs ou remplacement de tout ou partie des dispositifs robotisés ou pilotés par des automates sur site,
  • Identifiez rapidement les anomalies et dysfonctionnements pour les résoudre afin de remettre la machine en état.

Les conditions d'exécution du poste.

C'est un CDI. Basé à Nantes (Chantenay) avec naturellement des phases d'intégration et d'aller-retours à Toulouse d'ici l'été 2021, avant le déménagement de toute l'équipe. Un accompagnement est d'ailleurs prévu sur cet aspect.

Et à terme, dans une logique de production en série, c'est un poste qui implique des déplacements France et international, a minima pour la mise en service du système dans l'environnement client.


Profil recherché

Evidemment, vous avez un parcours de formation technique orienté « Automatisme et Informatique Industrielle », voire « Robotique ».

Ce « background technique » vous l’avez développé, conforté et mis en œuvre a minima 8 ans dans des environnements industriels et des projets « en milieux contraints ».  

(C’est-à-dire ?).

Oui précisément nous ne recherchons pas obligatoirement une expérience en environnement maritime ( EMR,plate-forme offshore…) bien que cela soit un vrai plus. Dit autrement des secteurs et environnements types : Agriculture, Transport, Militaire, Energie ou tout équipement industriel, machine-outil ou machines spéciale en milieu extérieur et « hostile » sont de beaux terrains de jeu.

Le mot clé sera « Robustesse ».

Votre expérience vous a amené.e à combiner et élargir votre assise technique avec d’autres compétences annexes de type informatique embarquée, protocole réseaux (idéalement sans fil), liaisons.

En synthèse, le stack technique du projet :

  • Automates Phoenix Contact et Siemens
  • Protocoles réseau, BUS de terrain (ProfiNet-SAFE, OPC-UA, CAN, CANopen, etc…)
  • Liaisons série (RS232) et langages de programmation usuels
  • Maîtrise de Matlab/Simulink (c’est un plus)

Autre aspect. Vous êtes à l’aise pour travailler dans des environnements dits « agiles », privilégiant davantage le collaboratif, la transversalité, l’itération et régulièrement du « mouvement » voire de l’urgence dans l’exécution de vos missions. Il sera intéressant de nous donner des exemples.

Enfin, dernier sujet. Vous avez un bon anglais technique et professionnel dans votre domaine d’application. Important notamment lorsque vous serez chez les clients.


Localisation

Pays de La Loire, NANTES (44)